Gazprom a réduit sa production de gaz à son plus bas niveau en trois ans — Médias

Gazprom a réduit sa production de gaz à son plus bas niveau en trois ans - Médias

Gazprom a réduit sa production de gaz à son plus bas niveau en trois ans — Médias

La principale raison de cette dynamique était le temps étonnamment chaud.

La production de gaz naturel de Gazprom a chuté de 6% en janvier pour s'établir à 44,3 milliards de mètres cubes. Cela a été signalé par Interfax, se référant à des calculs basés sur des données du Central Dispatch Department du Fuel and Energy Complex.

L'indicateur était nettement inférieur aux résultats de janvier en 2017, 2018 et 2019, mais supérieur aux résultats de janvier 2016. L'agence note que la principale raison de cette dynamique est le temps étonnamment chaud sur le continent.

Le GTS ukrainien est mort: le transit a augmenté de 1 cent

Il est rapporté que les exportations de janvier ont également chuté à 13,3 milliards de mètres cubes, alors qu'au premier mois de 2019, il s'élevait à 17,55 milliards de mètres cubes. Dans un contexte d'incertitude avec le transit par l'Ukraine, les acheteurs européens ont maximisé les stocks dans les installations de stockage européennes et ne les ont presque pas dépensés avant la signature du contrat de transit.

Comme l'a écrit UBR.ua, p des représentants de Naftogaz Ukrainy, de l'opérateur GTS d'Ukraine et de Gazprom le 30 décembre 2019 ont signé les accords nécessaires pour poursuivre le transit du gaz russe à travers l'Ukraine jusqu'en 2024 inclus.

L'ensemble des accords comprend:

if (screen.width <768) {
            googletag.cmd.push (fonction () {
                slot2 = googletag.defineSlot ("/ 29636627 / ubr.ua_hb_mobile_news_premium_336x280_3", div_4_sizes, "div-4"). addService (googletag.pubads ());
                googletag.pubads (). enableSingleRequest ();
                googletag.enableServices ();
                googletag.display ("div-4");
            });
        }
    

  • un accord inter-opérateurs entre OGTSU et Gazprom, qui définit des règles techniques et des règles d'interaction entre les opérateurs de réseaux adjacents;
  • un accord sur l'organisation du transit entre Naftogaz et Gazprom, qui définit les conditions et les volumes de transit pour les cinq prochains années (2020 — au moins 65 milliards de mètres cubes, 2021-2024 — au moins 40 milliards de mètres cubes par an);
  • accord amiable entre Naftogaz et Gazprom, selon lequel les parties refusent les réclamations réciproques au titre des contrats 2009.

Je veux le premier par obtenir des informations importantes et utiles sur ARGENT et AFFAIRES ? Abonnez-vous à nos comptes dans les messageries instantanées et les réseaux sociaux: Télégramme Twitter YouTube Facebook, Instagram .

http://platform.twitter.com/widgets.jshttp://platform.instagram.com/en_US/embeds.js.

Добавить комментарий

Ваш e-mail не будет опубликован. Обязательные поля помечены *